archive

Punk

Laissez moi vous présenter les trois sulfureuses montpelliéraines des Candy Apple Red. Vous risquez de ne pas vous en remettre.

Agité par un rythme infernal, soutenu par des guitares distordues en de violents accords de puissance, des solos démentiels et une voix féminine qui s’éraille sur des airs très punk/punk-rock,  le premier album de ce trio secoue fort les méninges. Ça vous rentre par les oreilles, ça vous bouscule le cerveau, et ça repart l’air de rien en laissant un petit air qui va s’ installer pour longtemps.

Les dix morceaux s’alternent entre chant français et anglais, toujours avec une énergie débordante. Une petite pause sur la huitième piste avec Would you miss me?, slow de cinq minutes qui laisse ressortir une guitare énervée de temps à autre, la voix de la jolie Audrey posée comme pour atténuer le tout, soufflant un “Even if I love you so, would you miss me?“, et puis on repart avec Horror Club pour finir sur 8 times, excellent écho de 7 times, quelques pistes plus tôt.

Entre la guitare, la basse et la batterie qui s’acharnent sur les dix morceaux de cet album explosif, la voix d’Audrey berce le tout d’une sensibilité toute féminine.

Et voilà leur titre anglais Sex drug & rock’n’roll:

Vous pouvez les écouter ici et suivre leur actualité sur leur page facebook.

Cet article a initialement été rédigé pour le site musical MAMusique de la Médiathèque André Malraux. Vous le retrouverez dessus, avec une bonne centaine d’autres critiques…allez y jeter un oeil!

Publicités

Les Rasoirs Électriques est un groupe de punk rock français totalement déjanté. Vibrants d’un humour auto-dérisoire et d’une ironie à tout épreuve, les quatre membres (qui jouent tous dans d’autres groupes sur Montpellier, ce qui explique leurs rares dates de concert) balancent une énergie percutante portée par des guitares énervées bien punk. Y a pas à dire, on sent les accords de puissance passer comme des parpaings dans la tronche, renforcés par la voix entre le chant et la gueulante, dans le genre Wriggles.

Un groupe de punk qui chante en français…pas sérieux, me dîtes-vous? Et bien justement, rien de sérieux là-dedans. ça respire la déconne à plein nez et ça fait un bien fou. Un groupe à écouter bien fort en secouant la tête, le poing en l’air et en criant leurs paroles ennivrantes d’humour stupide. Le genre de groupe qu’on aimerait voir en concert…

Et hop, une petite démo avec un clip réalisé en mars 2012. Histoire que vous comprenez de quoi il est question.

Avec les paroles qui vont avec:

J’ai appris à jouer dans les caves
maintenant je veux crever l’écran.

Si tu veux que je monte sur scène va falloir me faire un chèque en blanc.

C’est le bar de l’enfer.
Y a qu’une ampoule électrique.
Personne pige ce qu’on est en train de faire
En tout cas ils aiment la musique.

La sono est posée par terre
au milieu d’une flaque de bière.
Y a qu’un micro tout rouillé
et la clim’ fuit dans les enceintes.

La scène est tellement pourrave
qu’on peut y ramasser des glands.
Si tu te ballades en forêt
c’est vachement plus enrichissant.

On joue pour les marques de bières et pour les voisins du quartier
de toute façon la prochaine fois, le bar de l’enfer sera fermé.

Vous pouvez suivre l’actualité des Rasoirs Électriques sur leur page facebook, et les écouter sur BandCamp, Spotify, et Deezer.

%d blogueurs aiment cette page :